Blog

Nadine Touzeau : qu’est-ce la détection de signes, mensonge et vérité ?

La détection de signes signifient déceler une expression, une micro-expression, un geste, un mot avec une intonation différente des autres prononcées avant, un comportement qui semble ne pas correspondre au contexte, etc.

Il ne s’agit pas de voir des bras croisés et de considérer que la personne est fermée ou mal à l’aise, il s’agit juste de relever que la personne a croisé ses bras, qu’elle peut le faire rarement et que de fait, il serait souhaitable de comprendre pourquoi. Est-elle debout et a mal au dos ? S’ennuie-t-elle des propos que l’on dit ? Est-ce finalement une habitude que nous n’avions pas remarqué ? Veut-elle masquer quelque chose ?...

On relève et on contrôle le signe qui apparait ou que l’on va chercher. Bien sur cet exemple est très loin de la complexité de notre métier, mais permet de comprendre notre démarche. De fait, concernant une analyse vidéo ou en direct par exemple (cela peut se faire aussi sur photo sans donner des résultats pointus), nous relèverons un ensemble de signes dans le comportement, visage, voix, silence qui nous permettrons d’en vérifier la congruence. Est-ce que ce rictus est en phase avec tel mot ? Est-ce que ce sourire est en phase avec le haussement d’épaule ? etc. Cette collecte d’information sera analysée et décryptée pour comprendre si cela fait partie de la baseline, soit les références de l’individu ou a été déclenché par un élément extérieur. Cet élément extérieur peut être un tic, une gêne, une peur, une surprise, une joie, un mensonge…

Le geste peut être contenu ou maitrisé et une micro-expression apparaitra tôt ou tard. C’est bien évidemment plus difficile à déceler. Mais le corps ne mentant jamais, il nous donne les réponses que l’on attend.

Sur des affaires sensibles, en temps réel nous savons si la personne est congruente : cache-t-elle quelque chose à son futur acheteur ? Dissimule-t-il des informations que le recruteur ne saurait voir ? Trompe-t-il son futur partenaire ? Un questionnement et un comportement sont tout aussi adopté en temps réel afin de révéler de suite la faille et d’en mesurer sa réalité. Tout se vérifie au moins une fois, même devant l’évidence.

Rappelez-vous l’affaire Fiona, Cécile Bourgeon qui prétendait vouloir de l’aide pour chercher sa fille kidnappée et enchainait des comportements incongruents devant les caméras. Si les forces de l’ordre et la justice avaient fait intervenir un professionnel de la détection de signes diplômé Paul Ekman International (diplôme leader au monde sur la détection de signes, appelé aussi mensonge/vérité, ayant formé des membres FBI, CIA notamment et à valeur juridique), l’état français aurait fait des économies et très probablement que le corps de la petite fille serait retrouvée.

Nadine TOUZEAU

Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels
Diplômée Peul Ekman International

 

Nadine Touzeau : notre comportement se modifie entre le réel et le virtuel !

De nombreuses personnes sont surprises lorsque Nadine TOUZEAU défend la différence comportementale et psychologique entre le réel et le virtuel. C’est un postulat qui n’est qu’aux prémices de la recherche sur ce sujet.

Le virtuel a souvent été considéré comme une transposition comportementale de notre vie quotidienne. Une mesure des plus connues est le mail. Le mail est devenu le moyen idéal pour ne pas se déplacer et même mieux oublier des politesses d’usage. Alors qu’il ne s’agit que d’un moyen de communication d’aide, le mail a transposé l’échange verbal auditif ou physique, avec toutes les incidences connues qui en résultent.

La virtualisation a considérablement modifié notre comportement qui se trouve derrière un clavier dans un environnement caché, libre, débridé, qui autorise à oser… presque tout ! Selon les profils, tout peut se faire dans ce monde virtuel sans loi ni frontières. De fait, il est plus accessible d’agir sur le web ce qu’on ne peut accomplir dans le monde réel.

Cela change considérablement la compréhension de l’humain et de fait doit remettre en cause notre propre comportement dans le virtuel. Il ne faut pas sous-estimer le comportement des personnes qui se cachent derrière l’écran surtout des profils malveillants qui se transforment en justiciers, bourreaux, harceleurs, bandits, voyeurs, menteurs, escrocs, diffamateurs, …  ! Il est plus facile de réaliser ses rêves dans le virtuel par ce qu’en quelques clics cela peut s’accomplir avec un ressenti de satisfaction. Alors que dans la réalité, la confrontation pèse, provoque parfois même l’évitement, de la peur, du stress face à la nouveauté ou a un arrière-gout de déjà vu.

Une des incidences mesurables de ces facilités est la forte croissance du célibat qui se terre derrière un site web de rencontre en ayant de nombreuses difficultés pour franchir le cap de sortir du virtuel et rencontrer la personne, ou, en usant de la facilité des rencontres en un clic à ne plus vouloir se positionner. La rencontre physique est souvent décalée avec l’image véhiculée dans le virtuel.

Mais ce qui nous fait nous comporter dans le virtuel plus librement que dans le réel est cette liberté, ce désir d’inachevé et d’oser réaliser ce qui semble impossible dans le réel. Alors une fois dans le réel ce comportement virtuel peut se reproduire, persister et mettre en décalage la personne avec la réalité.

Dans le monde économique c’est fortement véhiculé. Par exemple, on reproduit sur le net son marketing sans prendre conscience que le marketing sur le net se véhicule autrement que dans le monde réel. Cela peut tomber dans les mains de n’importe qui sachant que l’interprétation en fera des incidences qui aboutiront à des arnaques au Président par exemple. Ce que l’entreprise trouvera de « super vendeur » sera en fait un appât pour un cybercriminel.

Nadine TOUZEAU

Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Comment Nadine Touzeau est devenue profiler et net-profiler ?

81jl8qyjxtl ux250

Une question que de nombreuses personnes, jeunes surtout, me posent souvent alors j’ai pensé à vous en faire partager mes réponses.

Lire la suite

×