Comment Nadine Touzeau est devenue profiler et net-profiler ?

81jl8qyjxtl ux250

Une question que de nombreuses personnes, jeunes surtout, me posent souvent alors j’ai pensé à vous en faire partager mes réponses.

Dans les groupes étrangers pour lesquels j’ai travaillé, nous devions être formés à la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) ou l’Analyse Transactionnelle au travers de stages différents. J’ai développé ces formations au fil du temps sans véritablement en mesurer le potentiel.

En 2001, plusieurs circonstances de changement de vie cumulées en un laps de temps court m’ont fait modifier mon approche de vie personnelle et professionnelle. Je me suis recentrée sur moi et l’humain. J’ai donc appris davantage sur les sciences du comportement, travaux psychiatriques et psychologiques et neurosciences. Apprendre ne peut suffire à prétendre être profiler. Il faut pratiquer et c’est vraiment ce sur quoi j’insiste notamment auprès de mes étudiants.

L’ affaire qui m’a fait me révéler publiquement est Mohamed Merah. J’ai tweeté en direct son profil suite aux erreurs indiquées dans les journaux. J’ai précisé dans quel univers il vivait et comment il se comporterait lors de son « interpellation ». Tout cela avant même de connaitre son nom ! Non seulement je ne m’étais pas trompée, mais cela m’a valu de nombreux retours (parfois dangereux) dont un des forces de l’ordre, de mes connaissances, qui était sur les lieux de l’interpellation avec un « well done » !

Notre métier exige autant de s’instruire que de pratiquer sur quelques univers que ce soient. Un profiler peut intervenir sur des affaires de terrorisme, tout type de vol, homicide, détournement de fonds, manipulation, mensonge, situation de crise, déceler des profils suspects, harcèlement, infidélité… Tout ce qui permet de connaitre la congruence par rapport à un objectif, contexte, besoin et en respectant autrui. Et sur le web avec la casquette net-profiler !

Les savoir-être sont également très sollicités et ne s’accordent pas toujours ensemble : neutralité au plus près du zéro, adaptabilité au maximum, ouverture d’esprit en veille constante, jugement prohibé, … N’étant que des êtres humains, ces savoir-être se travaillent et s’imposent face à chaque situation.

Me concernant, ma capacité à profiler en quelques secondes un profil sur image statique ou pas m’a fait pousser mon travail dans l’univers du cyber espace. Mes travaux  m’ont permis de créer des théories et découvrir, notamment, que les Hats (cybercriminels) sont dotés d’une intelligence virtuelle© et ont créé une zone transverse© dans leur univers et comportement.  Le lien entre le monde réel et virtuel existe, mais il faut arriver à dissocier ce qui est caché, avatarisé afin d’en comprendre le profil dans le monde réel.

Je suis devenue profiler, net-profiler et chercheur en comportement des cybercriminels en modifiant mon mode de vie, en comprenant mieux qui j’étais et d’où je venais réellement et en apprenant et travaillant dur sans me préoccuper des personnes (90% de mon entourage) qui ont tout fait pour me dévier de ma ligne de conduite. Ce métier que j’exerce depuis 2005, mais sous-jacent en moi bien avant en l’ignorant, me passionne et mérite qu’on le développe en France notamment.

Concernant le net-profiling, les premières lignes s’écrivent et il y a tant encore à découvrir. Une belle perspective que j’espère mettre en place avec des personnes éclectiques sur le sujet afin que mes travaux de recherche en rejoignent d’autres et, ensemble, se développent, s’enseignent, forment.

Changer de voix professionnelle oblige  en priorité à croire en soi sans se laisser influencer. Mais surtout, de modifier son approche, son état d’esprit, ses schémas qui durant des années feront ce que vous deviendrez.

Profilement Vôtre

Nadine TOUZEAU
Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels

Nadine Touzeau netprofiling