Nadine Touzeau : pourquoi comprendre le comportement d'autrui ?

Nadine touzeau

Le non-verbal prend une place dans notre société de plus en plus importante. Si cela ne peut être que salué, il n'en demeure pas moins que le sujet reste effleuré. Je n'entends pas évoquer les travaux des précurseurs qui ont permis de faire accomplir d'autres travaux sur le comportement (dont les miens en cybercriminalité), j'aborde les sciences du comportement plus récentes.

Plusieurs « pensées » et « écoles » existent ce qui a l'avantage de faire avancer le sujet. Pour ma part et au regard du métier que j'exerce, les seules écoles sur ou avec lesquelles je travaille sont celles qui n'affirment pas. Aucune science n'est exacte et encore moins concernant l'humain.

Toutefois, l'humain se comprend mieux lorsqu'il est découvert au de-là du verbal. La raison la plus connue est que l'on décrypte ce qui n'est pas dit. Nous ment-il ? Nous cache-t-il quelque chose ? Sont des questions courantes que l'on se pose parfois par ce qu'on ressent une incongruence entre les mots prononcés et le langage corporel. Notre corps nous transmet un message qui va générer une micro-expression, un signe, un geste, une intonation de voix répondant à cette incongruence relevée.

Les corps se parlent entre individus aussi : ils se synchronisent, se rejettent, se cherchent, mais pas toujours pour les raisons que l'on croit. Parfois cela vient de notre propre peur enfouie, d'un vécu oublié, un a priori. Ce qui trompe la perception que l'on se fera de notre personne.

Apprendre à analyser le comportement d'autrui autorise l'évitement d'incompréhension, de peaufiner sa synchronisation verbale et corporelle, de détecter des comportements malades psychologiquement (du stress à certaines pathologies psychiatriques), de relever des comportements suspects pour notre sécurité. Ainsi, nous nous recadrons face à cela, c'est  dire que notre comportement sera en adéquation avec celui d'autrui mais selon notre propre objectif et le contexte : changer de discours face au réel contexte, adapter son comportement face au nouveau profil, préparer sa sortie en douceur et sans se faire révéler pour ne plus fréquenter quelqu'un qui nous veut du mal, etc.

En apprenant à bien comprendre sans juger autrui, cela permet aussi d'apprendre sur soi. Les objectifs sont multiples mais surtout les enjeux en recrutement, management, négociation, sécurité, etc.

On ne peut parler de maitrise, mais de prédictif. C'est-à-dire qu'analyser le comportement face à nous et reconsidérer notre approche apporte des résultats plus fiables rapidement. Ainsi les objectifs s'atteignent dans une ambiance plus saine et parfois plus productive pour tous. Se passer d'apprendre le comportemental d'autrui de nos jours est une faille que de nombreux pays ont comblée en obligeant leurs collaborateurs à des postes sensibles d'être formés à des bases en science du comportement... Pour de meilleurs résultats.

Nadine Touzeau

Nadine Touzeau netprofiling