Nadine Touzeau : de quelles manières peut-on se faire infiltrer en entreprise ?

nadine touzeau

Des témoignages tels celui d'un ancien dirigeant chez Lastminute.com, commencent à se révéler afin d'évoquer les incidences d'infiltrations vécues au sein d'une entreprise.

Bien que les chiffres soient encore vagues sur le sujet, il est susurré que les infiltrations en France seraient de l'ordre de 42%. C'est à dire qu'aucune entité, structure, administration n'est épargnée avec un degré d'infiltration plus ou moins élevé.

Pour en avoir déceler quelques-unes, le constat est alarmant quant aux dégâts occasionnés. Les entrepreneurs posent souvent ces questions une fois devant le fait accompli :

  • Pourquoi nous et comment ont-ils fait pour se cacher de nous ?

Vous avez été choisi dans un but ou un intérêt précis : pour votre notoriété, les produits que vous vendez, les personnes que vous fréquentez, certains de vos collaborateurs, le contexte du lieu de travail, etc.

La facilité d'infiltration en entreprise est le recrutement. Les entreprises aiment à faire du marketing sur leur qualité de travail, notoriété, produits, etc. Il est de fait facile de prendre des renseignements afin de coller à l'offre lorsqu'un candidat postulera. La cooptation aidant bien souvent, 70% du recrutement est assuré laissant ainsi du temps au recruteur souvent submergé de travail ou néophyte sur le sujet. Les infiltrés étant entrainés bien souvent à déjouer les tests et autres barrages entravant leur objectif d'intégrer votre entreprise, tout sera mis en œuvre afin de travailler pour votre entreprise et de préférence à des postes stratégiques. Ce choix se veut pour une infiltration importante concernant votre structure principalement : vols de données, détournements d'actif et/ou de fonds, modification d'offres commerciales ciblées, divulgations d'information confidentielles, ventes de données, faire passer via intranet des messages terroristes, etc.

L'autre point d'entrée se fera par le réseau et/ou l'amitié. Les mises en relation, invitations via le web, cooptations virtuelles le plus souvent, avec une accroche montrant une synergie de-ci et de-là, voir en jouant de la séduction, sont aussi des méthodes d'infiltration avec des objectifs divers que ceux du recrutement. L'approche est plus sournoise et donc plus ciblée sur un élément ou une information à obtenir, une personne à approcher (vous inclus), un message à faire passer. L'action sera plus dans le « one shot » et pourrait moins se déceler aussi facilement que l'intrusion physique à long terme tel le recrutement.

Les infiltrés manifestent des rôles tels des espions selon leur objectif, rarement personnel et leur potentiel. Ils n'ont pas forcément subi d'entrainement, mais ils suivent des directives qui peuvent être imposées par chantage selon les cultures ou l'importance de l'objectif. Ces infiltrés occasionnels seront plus difficiles à révéler bien que leur profil montrera le potentiel à infiltrer, mentir, voler une entreprise.

La sécurité en entreprise ne se fait pas uniquement avec les offres connues sur le marché tels vidéosurveillance, agents de sécurité, mais en traitant au cœur du sujet le mal pouvant provoquer une gangrène : l'humain. Car tout acte malveillant est fait par un ou plusieurs êtres humains.

Nadine Touzeau

Nadine Touzeau netprofiling entreprise

×