Nadine Touzeau : qu’est-ce la détection de signes, mensonge et vérité ?

La détection de signes signifient déceler une expression, une micro-expression, un geste, un mot avec une intonation différente des autres prononcées avant, un comportement qui semble ne pas correspondre au contexte, etc.

Il ne s’agit pas de voir des bras croisés et de considérer que la personne est fermée ou mal à l’aise, il s’agit juste de relever que la personne a croisé ses bras, qu’elle peut le faire rarement et que de fait, il serait souhaitable de comprendre pourquoi. Est-elle debout et a mal au dos ? S’ennuie-t-elle des propos que l’on dit ? Est-ce finalement une habitude que nous n’avions pas remarqué ? Veut-elle masquer quelque chose ?...

On relève et on contrôle le signe qui apparait ou que l’on va chercher. Bien sur cet exemple est très loin de la complexité de notre métier, mais permet de comprendre notre démarche. De fait, concernant une analyse vidéo ou en direct par exemple (cela peut se faire aussi sur photo sans donner des résultats pointus), nous relèverons un ensemble de signes dans le comportement, visage, voix, silence qui nous permettrons d’en vérifier la congruence. Est-ce que ce rictus est en phase avec tel mot ? Est-ce que ce sourire est en phase avec le haussement d’épaule ? etc. Cette collecte d’information sera analysée et décryptée pour comprendre si cela fait partie de la baseline, soit les références de l’individu ou a été déclenché par un élément extérieur. Cet élément extérieur peut être un tic, une gêne, une peur, une surprise, une joie, un mensonge…

Le geste peut être contenu ou maitrisé et une micro-expression apparaitra tôt ou tard. C’est bien évidemment plus difficile à déceler. Mais le corps ne mentant jamais, il nous donne les réponses que l’on attend.

Sur des affaires sensibles, en temps réel nous savons si la personne est congruente : cache-t-elle quelque chose à son futur acheteur ? Dissimule-t-il des informations que le recruteur ne saurait voir ? Trompe-t-il son futur partenaire ? Un questionnement et un comportement sont tout aussi adopté en temps réel afin de révéler de suite la faille et d’en mesurer sa réalité. Tout se vérifie au moins une fois, même devant l’évidence.

Rappelez-vous l’affaire Fiona, Cécile Bourgeon qui prétendait vouloir de l’aide pour chercher sa fille kidnappée et enchainait des comportements incongruents devant les caméras. Si les forces de l’ordre et la justice avaient fait intervenir un professionnel de la détection de signes diplômé Paul Ekman International (diplôme leader au monde sur la détection de signes, appelé aussi mensonge/vérité, ayant formé des membres FBI, CIA notamment et à valeur juridique), l’état français aurait fait des économies et très probablement que le corps de la petite fille serait retrouvée.

Nadine TOUZEAU

Profiler, net-profiler, chercheur en comportement des cybercriminels
Diplômée Peul Ekman International

 

netprofiling Nadine Touzeau

×